Powered by Acmos Framework
dimanche, 09 décembre

Le propos n'est pas d'aborder ici de manière détaillée les principes de la mécanique quantique, car ils sont d'une très grande complexité sur le plan mathématique et physique et quelques pages n'y suffiraient pas. De nombreux ouvrages spécialisés abordent ce domaine passionnant de la physique. Nous nous limiterons à des concepts très simples et généraux.

Si nous considérons la matière biologique du point de vue de la physique, nous constatons que les êtres humains, mais aussi les animaux et les végétaux, ne sont en fait, à l'échelle microscopique ou atomique, que des assemblages de particules élémentaires en mouvement perpétuel. Ces particules sont en interaction les unes par rapport aux autres, mais aussi par rapport à leur environnement. De ces interactions résultent des champs électromagnétiques qui peuvent être aujourd'hui mis en évidence et même mesurés par des appareils scientifiques. Ces particules émettent des quantas (paquets d'énergie) comparables aux photons, particules élémentaires qui composent la lumière. Les physiciens admettent aujourd'hui la double nature, ondulatoire et corpusculaire de la lumière. Ainsi, une onde qui se propage n'emporte pas dans son mouvement de la matière, mais de l'énergie.

La médecine quantique (ou médecine énergétique ou médecine vibratoire) considère l'homme dans sa dimension la plus profonde et la plus subtil, mais aussi dans son environnement car, selon les lois de la physique moderne, ces deux dimensions ne sont pas séparables : toute modification de l'une aura une répercussion immédiate sur l'autre. En mécanique quantique (qui s'attache à la description du comportement de la matière au niveau atomique) l'univers est vu comme un tout indivisible et dynamique et c'est ce tout qui détermine le comportement de chacune de ses parties et non pas l'inverse comme en mécanique classique. "La mécanique quantique souligne avec éclat l'évidence d'une liaison intime entre l'esprit et la matière" écrit la philosophe Jean Guitton. Elle met en évidence des comportements extraordinaires : les électrons se comportent individuellement comme des corpuscules, mais ensemble, ils se comportent comme des ondes (cf. expérience des fentes de Young). De plus, les réalités observées dépendent du point de vue adopté par l'observateur. Ainsi, si l'on pose une question de nature ondulatoire à l'électron, sa réponse sera ondulatoire. Si on lui pose une question de nature corpusculaire, sa réponse sera corpusculaire.

L'information cellulaire se propage par phénomène de résonance à l'intérieur et à l'extérieur du corps humain, livrant ainsi des indications précises et précieuses sur l'état de santé globale d'un individu, mais aussi de tel ou tel organe. La médecine quantique est une médecine globale, dans le sens où elle s'attache à l'harmonie de l'être dans chacune de ses dimensions et dans son environnement.

Les remarquables principes de la physique quantique constituent les fondements même de la Méthode ACMOS (Analyse des Compatibilités des Matières sur l'Organisme et leur Synergie) d'équilibre énergétique global, qui établit de manière parfaitement rigoureuse et cohérente un pont entre la médecine traditionnelle chinoise et les découvertes scientifiques les plus récentes. Elle s'appuie très largement sur la mesure des champs d'énergie ou d'information qui entourent l'être humain et, par phénomène physique de résonance électromagnétique, s'attache à favoriser le retour durable à l’équilibre énergétique de l’homme dans son corps, dans sa médication, dans sa nutrition et dans son environnement.

Ainsi, avec les applications de la physique quantique à la biologie, des perspectives révolutionnaires s'ouvrent aux professionnels de la santé : la cellule est un véritable résonateur et les mécanismes profonds de la biologie sont régis par des champs électromagnétiques. De l'avis de très nombreux spécialistes à travers le monde, la Méthode ACMOS en médecine quantique préfigure la médecine des prochaines décennies.

LES FONDEMENTS ET LA Genèse DE LA MÉTHODE ACMOS

La dimension énergétique de l’homme se révèle être un élément fondamental dans la recherche ou le maintien de son équilibre global, au niveau des différents plans de son être, mais aussi de son environnement. L'expérience confirme également que cet équilibre global constitue un facteur déterminant pour demeurer durablement en bonne santé et pour que les traitements de toutes natures que nous recevons, puissent agir avec une efficacité optimale.

La science et la mesure sont aujourd'hui capables de répondre avec précision à bon nombre de nos interrogations sur la dimension énergétique de l'homme. Ceci est le résultat des travaux considérables de recherche et de validation, poursuivis depuis 1975 par René NACCACHIAN, ingénieur, chercheur en biophysique et en bioénergétique, Docteur en médecine énergétique, en sciences et en biologie moléculaire. C'est un accident qui a conduit celui-ci à s'intéresser de très près à la médecine traditionnelle chinoise et à l'acupuncture en particulier. Il a ensuite entrepris de très passionnantes et minutieuses recherches, à la lumière de la haute technologie offerte par la science moderne.

La méthode ACMOS et l'appareillage très sophistiqué qu'elle met en œuvre, sont les fruits de ces travaux et des découvertes fondamentales auxquelles ils ont abouti. Aujourd'hui, les progrès obtenus en matière de santé par l'application de la méthode ACMOS sont mesurables et, de l'avis de très nombreux spécialistes à travers le monde, considérables et incontestables.

En cas d'anomalie, face à une tension ou une agression, l'organisme cherche à rétablir son équilibre, en gérant la circulation de ses circuits, par blocage, par aiguillage, par ralentissement ou par accélération des courants énergétiques. Son action se situe principalement au niveau des points d’acupuncture qui peuvent être comparés aux disjoncteurs ou aux fusibles d'un réseau électrique. Lorsqu'un trouble s'installe, ce sont en effet les zones de moindre résistance que sont les points d'acupuncture d'une part et les régions faibles de l'organisme d'autre part, qui vont céder les unes après les autres comme de véritables fusibles. Il en résulte à chaque niveau, fonction, organe ou région, des alertes énergétiques, puis pathologiques et lésionnelles si l'équilibre global n'est pas restauré rapidement.

S'il est de la plus haute importance de ne pas interférer sur les fusibles que le corps active et désactive intentionnellement pour gérer son équilibre et maintenir la symétrie de ses champs énergétiques, il y a lieu en revanche de rétablir la fonction des fusibles que le corps n’arrive plus à gérer par lui-même. Ceci est l'objectif poursuivi par la méthode ACMOS grâce au rétablissement de l'équilibre énergétique global.

 

La Méthode ACMOS repose sur la mesure et l'analyse des différents champs électromagnétiques et circuits énergétiques du corps humain. Cette mesure renseigne avec précision sur la vitalité des ensembles cellulaires qui constituent le corps dans ses trois dimensions : physique, émotionnelle et psychique. Elle permet d'identifier aux différents niveaux de l'organisme, les perturbations correspondant à de simples désordres énergétiques, ou déjà engagées dans le lésionnel.

   La mesure des champs électromagnétiques

La Méthode ACMOS s'intéresse principalement à la mesure de trois champs :

- Le champ "vibratoire"

- Le champ "centripète" ou champ "profond"

- Le champ "centrifuge" ou champ "surface"

  La mesure et la stimulation des circuits énergétiques

Cette seconde étape a pour objectif d'évaluer le potentiel énergétique de chaque circuit organique et métabolique de l'organisme. Cette évaluation permet d'identifier les éventuels blocages qu'il convient de lever. En effet, ceux-ci altèrent la libre circulation de l'énergie en direction des organes qui, ne potentialisant plus les éléments nutritifs qui leurs sont nécessaires, commencent à dégénérer. La mesure est effectuée de manière très précise au moyen du Testeur Biofeedback ACMOS 7.

Le Stimulateur ACMODERMIL permet, par résonance vibratoire, de réduire les blocages identifiés par le Testeur et de réguler la circulation énergétique perturbée, selon le programme défini par le bio énergéticien ACMOS.